Le Yoga des hormones

Le yoga des hormones est une alternative simple, naturelle et efficace pour les problèmes du féminin!

La santé et la vie émotionnelle d’une femme sont influencées par la production des hormones féminines (œstrogène et progestérone) et leur équilibre dans notre corps.

Les désagréments liés aux hormones féminines sont nombreux et très variés : troubles pré-menstruels, infertilité, hyper ou hypo-thyroïdie, troubles de la ménopause, etc…. La plupart des femmes connaît, a connu ou connaîtra l’un de ses troubles dans sa vie.

Le yoga des hormones constitue une aide efficace et naturelle pour accompagner notre vie de femme.
Cette méthode a été mise au point par Dina Rodrigues, dans les années 90. Cette brésilienne a découvert sa méthode de façon empirique, lorsque son médecin s’est aperçu que son taux d’hormones féminines était exceptionnel pour une femme de plus de 60 ans.
Après avoir travaillé avec un médecin, elle a formalisé une série de postures de yoga simples, d’exercices de respiration et de visualisation permettant de booster la sécrétion d’hormones féminines et d’en équilibrer la production.
Depuis, elle a aussi développé une méthode similaire pour les hommes et l’a adaptée à certaines pathologies, comme le diabète.

Le yoga des hormones est accessible à toutes, et conseillé au moins à partir de 35 ans, car le taux d’hormones féminines commence à baisser dès cet âge.
Cette série de postures et d’exercices de visualisation, de respiration et de relaxation agit sur les organes producteurs d’hormones féminines : ovaires, thyroïde et para-thyroïde, hypophyse, glandes surrénales. Ces organes sont tour à tour compressés, étirés, visualisés. La plupart des postures sont accompagnées de respirations abdominales dynamiques (appelées respirations bastrika) suivies d’une visualisation par laquelle l’énergie est envoyée dans ces organes.

Le yoga des hormones ne fait pas de miracles, mais il constitue une aide très efficace et peut parfois éviter les traitements d’appoint prescrits pour effacer les symptômes. Bien entendu, il convient de suivre l’avis de votre médecin et ses prescriptions en cas de troubles sévères.

Comme il s’agit d’un yoga thérapeutique, il convient de s’assurer au préalable de ne présenter aucune contre-indication (cancer hormono-dépendant, endométriose sévère, grossesse).
Tout comme on prend un médicament régulièrement, cette pratique demande aussi de la régularité.
Il ne s’agit pas de faire « exploser » le taux d’hormones féminines, mais juste de stimuler suffisamment les organes qui les sécrètent pour remettre de l’équilibre dans notre organisme.

Pour prendre soin de vous et de votre féminité au naturel, pensez au yoga des hormones.



A propos de Nadège:

Souffrant d’un léger handicap de naissance, Nadège Lanvin prend rapidement conscience de l’incroyable impact du yoga sur sa santé physique et mentale. C’est après une vingtaine d’années de pratique qu’elle choisit d’en faire son métier. Elle enseigne d’abord bénévolement à des familles, puis ouvre son centre de yoga au cœur de Paris en 2012. Aujourd’hui, elle enseigne le yoga comme un moyen de rester en bonne santé physique et mentale, une aide extraordinaire pour se prendre en main et soulager des pathologies plus ou un moins lourdes, et source d’épanouissement spirituel. Elle partage son temps entre l’enseignement, l’écriture, et la gestion de son centre.